Comment passer le permis avec une mobilité réduite ?

Comment passer le permis avec une mobilité réduite ?

Les limites à l’obtention du permis sont rares. Le développement des aménagements et les nouvelles technologies garantissent notamment une conduite sûre. Ainsi, il est tout à fait possible de passer son permis avec une mobilité réduite. Certaines démarches sont toutefois à accomplir, tandis que les procédures d’obtention du code comme du permis sont aménagées. Avant tout, vous devez obtenir l’accord d’un médecin agréé par la préfecture de la Vendée. Celui-ci vous délivre un certificat d’aptitude avec lequel vous pourrez vous présenter à l’examen. Il précise les aménagements imposés.

Choisir son auto-école pour passer son permis avec une mobilité réduite

Si vous souffrez d’un handicap moteur, la pratique de la conduite nécessite certains aménagements sur la voiture. De ce fait, le choix de votre auto-école dépend d’abord de sa capacité à disposer d’un véhicule spécialement aménagé, que ce soit au niveau des pédales ou des commandes au volant. Vous profitez également des conseils d’un moniteur formé aux situations de handicap. C’est l’assurance d’être guidé de façon adaptée dans tous les instants d’apprentissage à la conduite.

Plus de temps pour vous former

Votre situation de handicap vous permet de bénéficier d’un temps supplémentaire pour passer les épreuves pratiques et théoriques d’obtention du permis de conduire. Pour en bénéficier, votre auto-école effectuera la demande auprès de la préfecture du département. Ainsi, vous passez votre permis avec une mobilité réduite sans stress !

Prévenir son assureur

Vous avez obtenu votre permis avec une mobilité réduite ? Comme tous les jeunes conducteurs, l’achat de votre véhicule passe par le choix de votre assureur. Aujourd’hui, les professionnels sont nombreux à proposer des contrats spécifiques. Ils vous couvrent en tant que conducteur une fois les aménagements réalisés sur le véhicule. Souvent coûteux, prévoyez de les faire assurer afin de bénéficier de leur prise en compte en cas de dégradation à l’occasion d’un sinistre.

Ainsi, le handicap n’offre aujourd’hui que rarement des limites à la conduite. Si votre mobilité réduite est postérieure au permis, vous devrez effectuer les démarches d’adaptation du véhicule, tandis que l’auto-école vous permettra de maîtriser votre nouvelle façon de conduire. Elle pratiquera également les tests de conduite en vue de la régularisation de votre permis.

L’auto école Alain Flant à Fontenay Le Comte et Luçon vous accompagne lors de vos démarches d’inscription jusqu’à l’obtention de votre permis de conduire.

Découvrez notre permis à mobilité réduite
Par |2018-01-26T10:44:07+00:00mardi 28 novembre 2017|Handicap|0 commentaire

Laisser un commentaire